Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant de Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure

Redonner au 8 Mai sa signification !

Déclaration commune du Comité départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant et Nantes et de la Résistance en Loire Inférieure - de L’ANACR 44 - de l’ARAC 44 - de l’ADIRP (FNDIRP)

Le 8 Mai, célèbre la victoire des peuples et des forces alliées sur la barbarie nazie et la capitulation sans conditions des armées fascistes . Il n’est pas inutile de le rappeler aujourd’hui.

Tout d’abord parce que la capitulation sans conditions de l’Allemagne nazie le 8 mai 1945 a marqué la victoire des valeurs fondamentales de la civilisation dans son sens universel. C’est-à-dire, notamment, celles de la liberté, du respect des droits de l’homme et en particulier de la dignité, ainsi que le respect du droit et de la justice.

Cette victoire qui a conduit à la forte réaffirmation de ces valeurs fondamentales, concrétisées par des traités et des institutions, dont la plupart furent conçus, créés et adoptés à la lumière des tragédies générées par la barbarie nazie .

Mais, au fur et à mesure que le conflit s’éloigne dans le passé, l’accent est mis en général sur la commémoration, c’est-à-dire sur les victimes. Ira-t-on jusqu’à ce que le conflit soit complètement absorbé par l’Histoire et ne fasse l’objet que d’évocations occasionnelles, ira-t-on jusqu’à l’effacement de sa signification ?

La contribution de la France à cette victoire a un aspect particulier qui - là encore - souligne la spécificité du 8 mai. En effet, cette contribution a été en grande partie celle de tous ceux qui, refusant d’accepter la défaite de juin 1940, l’occupation nazie et la collaboration du gouvernement de Vichy, ont été des combattants volontaires, soit dans les Forces françaises libres, soit dans la Résistance intérieure.

Il faut aussi souligner la capacité d’espérance de ces combattants volontaires et leur confiance dans l’avenir alors que tout était sombre autour d’eux. Un espoir, une détermination et une solidarité qui ont abouti à l’accord unanime sur le programme du Conseil national de la Résistance qui a marqué la reconstruction de la France.

Le « 8 mai » célèbre la victoire de tout ce que le régime nazi a nié et a cherché à détruire, les cérémonies officielles l’oublient de plus en plus souvent et sont l’occasion de remises de décorations multiples qui n’ont rien à voir avec l’objet du 8 mai.

Pour les organisations signataires, le 8 mai célèbre la victoire militaire des pays alliés* contre le nazisme et commémore de façon générale les sacrifices et les souffrances de leurs populations, en particulier dans les pays sous occupation nazie, ainsi que celles des résistants dans ces pays.

*France, USA, Angleterre et Union Soviétique.

Article publié le - actualisé le