Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant de Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure

Faits d’armes

LES PRINCIPAUX FAITS D’ARMES DES FTP

La première action authentifiée de l’OS nantaise - après l’exécution du colonel Hotz le 21 octobre 1941 - est la tentative de sabotage d’un pylône électrique, route de Clisson le 29 novembre 1941.

Dans la région nazairienne, les premiers sabotages se situent en avril 1942.

De novembre 1941 à août 1942, date des principales arrestations, la quasi totalité des actions armées menées dans les régions nantaises et nazairiennes et relevées par les autorités françaises sont à porter au compte desgroupes de l’OS.

Ces actions sont essentiellement des sabotages.

Attentat contre le bureau de la main d’oeuvre pour l’Allemagne, juillet 1942

JPEG - 61.6 ko
Bureau d’embauche

À côté, on relève des attentats contre les « collaborateurs ».

Il faut attendre juin 1942 pour qu’une attaque ait clairement comme but la mort de soldats allemands : l’attentat contre l’Hôtel de la Duchesse Anne.

Article publié le - actualisé le