Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant de Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure

Emouvante veillée du souvenir pour le 70° anniversaire des fusillades d’octobre 2011

Une très émouvante veillée du souvenir pour le 70e anniversaire des fusillades, exceptionnellement déplacée du Monument aux 50 otages au terrain du Bêle à Nantes, s’est tenue en présence de 400 à 500 personnes, le vendredi 21 octobre .

regardez la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=BvUST3p_zoI&NR=1

JPEG - 540.3 ko

Une très émouvante veillée du souvenir pour le 70e anniversaire des fusillades, exceptionnellement déplacée du Monument aux 50 otages au terrain du Bêle à Nantes, s’est tenue en présence de 400 à 500 personnes, le vendredi 21 octobre .
Le monument, constitué par ce qui reste de l’ancien stand de tir du terrain militaire du Bêle, va s’intégrer dans un nouveau quartier de Nantes qui s’élèvera dans les prochains mois avec l’ouverture de voies nouvelles. Ces voies porteront le nom de couple de Résistants.

Ouverte par l’inauguration de la rue Simone et Claude Millot par M. Jean-Marc Ayrault :
Député-maire de Nantes,en présence des filles et petits-enfants de ce couple de Résistants FTP, et des responsables du comité du souvenir, la cérémonie se poursuivait par le dévoilement d’un totem mémorial à l’entrée du monument.

Ce sont ensuite les enfants de l’école du Port Boyer et ceux de l’IEM de la Marrière qui présentaient une production en hommage aux Résistants, conçue par l’OCCE ( Office Central de Coopération à l’Ecole ). Cette production représente un travail considérable des enseignants auprès de ces enfants qui furent très applaudi par l’assistance.

La présence d’une harmonie militaire de haute qualité donnait à cette cérémonie un caractère exceptionnel et solennel. L’appel aux morts par un petit fils et un arrière petit-fils de Léon Jost, fusillé 22 octobre 1941 en ce lieu, était aussi très symbolique.

Le monument fut fleuri par les autorités (Préfet, Municipalités, Conseil Général, Conseil Régional...), par un représentant de l’ambassade d’Allemagne, par les associations patriotiques (Comité du souvenir, FNDIRP, ANACR, ARAC), par les organisations syndicales de la CGT, par le PCF et le Mouvement des Jeunes Communistes. L’assistance écoutait alors l’allocution de Joël Busson, président du comité du souvenir puis celle de Jean-Marc Ayrault , Député-Maire de Nantes.

Les participants se retrouvèrent à l’issue de cette belle soirée sous un chapiteau autour des enfants qui reçurent chacun de la main du Député-Maire, le livre de Didier Daeninckx : « ll faut désobéir : La France sous Vichy »

Voir ci-joint les allocutions de J Busson et J M Ayrault.

Article publié le - actualisé le